162018Mar

La Journée du Sommeil ce vendredi 16 mars 2018 en France

Mieux vivre ses troubles du sommeil

L’insomnie et les troubles du sommeil peuvent avoir des causes et conséquences variées. Stress, anxiété, mauvaise hygiène de vie peuvent influencer le sommeil et provoquer alors un véritable handicap pour les personnes enfermées dans ce cercle vicieux.

Pour le Dr Lemoine, « quand aller au lit n’est plus un plaisir mais une angoisse, lorsque la souffrance est devenue intolérable, il faut agir ».  Une mauvaise nuit, puis 2, puis 3, et l’angoisse arrive. Alimentée par l’angoisse de ne pas dormir. L’angoisse devient obsession. L’angoisse empêche de dormir.


Troubles du sommeil

Près de 10 % des Français sont concernés par des troubles du sommeil. Une majorité consomme régulièrement des médicaments anxiolytiques contre l’anxiété ou comme somnifère, explique le Dr Olivier Dubois, psychiatre et directeur des Thermes de Saujon.

Pour soulager ces dérèglements, liés le plus souvent à des troubles anxieux ou dépressifs, nous avons mis au point un programme pour retrouver un sommeil naturel. Au menu, des soins d’hydrothérapie aux effets sédatifs comme le bain avec douche ventrale orientée sur le plexus solaire et les massages sous eau thermale. Ils sont alternés avec des ateliers psychoéducatifs axés sur des thérapies cognitivo-comportementales. Ceci permet de mieux identifier les causes des troubles du sommeil et bien les gérer au quotidien.

La cure thermale

Des séances de relaxation (respiration abdominae, méditation pleine conscience…) aident à se libérer de ses angoisses et de ses ruminations. La détente induite par les soins thermaux et les compétences acquises au cours des ateliers incitent les curistes à prendre du recul sur l’anxiété et à prévenir les troubles du sommeil qui en découlent. Ils aident à réduire de façon significative leur consommation médicamenteuse.

Comment faire face au cercle vicieux de l’insomnie chronique et des troubles du sommeil. Une hygiène de vie et alimentation saine associée à une activité physique régulière avec un soutien psychologique adapté est conseillé.

Article Top Santé



 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués *