112019Juin

Comment reconnaître le burn-out, le prévenir et le soigner

Un épuisement professionnel qui ne fait que croître

Rapport de L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

Cette organisation révèle que 322 millions d’individus seraient touchés par le burn-out dans le monde.

En France ils seraient entre 500 et 800 000 personnes.

Cet épuisement professionnel apporte une sensation de ne plus avoir de ressenti, de plaisir ou d’envie et, pousse les gens à déprimer, à s’enfoncer dans quelque chose qui les amène à ne plus avoir de perspectives ni dans leur avenir professionnel ni dans leur vie privée.

Les personnes touchées par le burn-out sont généralement perfectionnistes, exigeants avec eux-mêmes, très investis, ne voulant pas décevoir. Ils n’entendent pas l’urgence et se laissent embarquer dans une phase de déshumanisation pour pouvoir tenir.

Elles ne se rendent pas comptent qu’ils sont en situation d’épuisement : « c’est un mur qu’on ne voit pas arriver » Docteur Patrick Bendimerad.

Le burn-out : l’inverse de la dépression

Dans le cas d’une dépression, on ne va avoir envie de rien alors que dans un cas d’un burn-out, on va avoir envie de tout sans pouvoir agir. C’est pourquoi, les personnes touchées doivent ainsi trouver une solution pour se sortir de l’emprise du burn-out.

Il est ainsi souvent nécessaire d’avoir un accompagnement extérieur pour réussir à se sortir d’une bulle qui peut être destructrice.

Cure thermale psychosomatique, conventionnée de 3 semaines

De nombreuses personnes réalisent une cure thermale psychiatrie de 3 semaines  pour se sortir de cet état de stress chronique que provoque le burn-out.

L’eau thermale, la relaxation, les massages, les soins thermaux et le suivi médicalisé apprennent aux patients à maîtriser leur stress et à le comprendre pour se sortir du burn-out.


Visualisez le documentaire de FRANCE 3



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués *