52019Nov

Le lâcher prise en cure thermale

Apprendre à lâcher prise

Avoir des objectifs dans la vie nous rend plus heureux certes. Mais le Professeur Robert Vallerand de l’Université du Québec à Montréal fait la différence entre poursuivre un objectif avec motivation et se soumettre à un objectif de façon obsessive, voire passionnelle. Les personnes ayant un fort besoin de contrôle souffrent davantage que les autres face à des situations qui ne leur conviennent pas. Leur pression artérielle par exemple augmente très significativement.

Leur capacité à prendre les bonnes décisions diminue également face au stress d’une situation incontrôlable. Ils vont prendre plus de risque ou devenir superstitieux pour se donner l’illusion de conserver le contrôle. Ce sont les personnes qui perdent plus d’argent aux jeux de hasard par exemple.

Le Professeur Vallerand et son équipe ont ainsi démontré que poursuivre un objectif en voulant tout contrôler et de façon obsessionnelle (comme vouloir absolument obtenir un poste en particulier) pousse à sacrifier non seulement sa santé physique et émotionnelle, mais aussi ses relations. Cette obsession du contrôle peut ainsi vous rendre plus malheureux.


Vers la création d’une échelle de lâcher prise

La 8e édition des Journéespsychiatriques Saujon-Royan a permis de révéler les résultats de l’étude réalisée en septembre 2016 aux thermes de Saujon sur le lâcher prise en cure thermale.


Pour en savoir plus, lisez l’article sur le lâcher prise en cure thermale:

https://adobe.ly/2Vsqblk



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués *