282019Mai

Nouvelles approches en cure thermale pour les troubles anxieux

Approches Physiques et physiologiques en cure thermale psychosomatique

Pour traiter les troubles mentaux (troubles anxieux, dépression, …), de plus en plus de praticiens hospitaliers et universitaires considèrent l’importance de bénéficier d’approches physiques et physiologiques plutôt que seulement médicamenteuse.

Elles ont des effets psychologiques évidents, de déconnexion avec la reprise de la sensation de bien-être

Les effets physiologiques de l’activité physique démontrés sont :

  • l’augmentation de la fréquence cardiaque
  • la vasodilatation
  • une augmentation de la température corporelle
  • une augmentation des concentrations plasmatiques de la morphine qui est un stimulant corporel

L’activité physique

Par ailleurs, l’activité physique permet une amélioration de l’image corporelle et de l’estime de soi. Elle permet également une augmentation du temps de distractibilité, favorise de nouvelles relations sociales.

L’activité physique permet aussi un meilleur contrôle de l’impulsivité et de l’attention.

Elle stimule l’activité cérébrale et intellectuelle.

De très nombreuses études ou méta analyses ont montré des effets remarquables de l’activité physique sur l’anxiété et la dépression d’intensité modérée.

Aujourd’hui, l’activité physique est de plus en plus recommandée par les universitaires dans la prise en charge des troubles anxieux et de la dépression.

L‘activité physique est particulièrement développée dans le cadre des centres thermaux à orientation psychosomatique qui travaillent à partir de la stimulation corporelle et cérébrale induite par la stimulation des inducteurs physiques.


La cure thermale

Ainsi, la cure thermale, comme cela a été démontré, stimule le système corticosurrénalien de l’antistress, favorise la production des endomorphines, développe la reprise des sensations de bien-être et d’estime de soi.

Il est donc tout à fait naturel que Saujon, développe un programme d’activités physiques en complément de la cure thermale, ou sous forme de mini-cures de 5 jours qui permettent d’associer la balnéothérapie à l’activité physique et sportive.

Il est évident que les approches psychiatriques d’aujourd’hui s’ouvrent de plus en plus aux approches psychocorporelles qui éveillent le cerveau et les sensations corporelles.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués *