La psychiatrie est une spécialité médicale qui est consacrée aux maladies mentales : à leur diagnostic, à leur évaluation, à leur prise en charge, à leur traitement…
Depuis l’Antiquité, les médecins n’ont cessé de réfléchir à la notion de maladie mentale et de folie les séparant de celles de « sacré » et de « magie ».

Classification des maladies mentales

Au cours des siècles, la classification des maladies mentales s’est affinée et aujourd’hui on pourrait les classifier très schématiquement en trois grandes catégories :

  • les troubles anxieux,
  • les troubles de l’humeur
  • les troubles psychotiques.

Parallèlement, de nombreuses thérapeutiques se sont développées tant sur le plan médicamenteux, sur le plan psychothérapique et sur le plan biotechnologique.

Sur la plan thérapeutique

Sur le plan thérapeutique, plusieurs familles de médicaments se sont révélées au cours de la 2ème moitié du XXème siècle principalement : les anxiolytiques, les antidépresseurs, les thymorégulateurs, les neuroleptiques, les antipsychotiques, les hypnotiques. De nombreux autres médicaments sont également utilisés régulièrement en psychiatrie.

Sur le plan psychothérapique

Sur le plan psychothérapique, il faut évoquer l’importance des deux grands modèles qui ont dominé le XXème siècle à savoir la psychanalyse qui vise à traiter la source des conflits intrapsychiques qui serait à l’origine des états pathologiques et les thérapies cognitives et comportementales (TCC) qui visent à se centrer sur un problème de comportement ou de pensée morbide face auquel elles proposent des stratégies de défense permettant de réduire le processus maladif.
Il existe d’autres modèles psychothérapiques :

  • psychothérapie de soutien,
  • psychothérapie institutionnelle,
  • psychothérapie familiale, etc.

Par ailleurs, d’autres approches thérapeutiques se sont développées.
Certaines plus invasives ou techniques comme la sismothérapie ou la rTMS traitent les dépressions voire certains délires.
D’autres comme l’hydrothérapie ou les techniques psychocorporelles (relaxation, hypnose, …) visent davantage à traiter les troubles anxieux ou les troubles du sommeil.

Le thermalisme est une autre spécificité thérapeutique en psychiatrie utilisée essentiellement pour la prise en charge des troubles anxieux et des affections qui lui sont attachées, par exemple les troubles psychosomatiques, les troubles du sommeil, les troubles dépressifs réactionnels, le burn-out ou encore l’hyperconsommation médicamenteuse …

La psychiatrie est un ensemble d’affections qui s’est beaucoup développé au cours des dernières décennies. D’après l’OMS, elle est devenue le 3ème groupe de maladies le plus fréquent derrière les maladies cardiovasculaires et les maladies métaboliques. Sur la vie entière, environ 10 % des personnes souffrent de troubles psychiatriques ayant des répercussions importantes, à un moment donné, dans leur vie personnelle.
D’après des enquêtes nationales et internationales, on compte entre 20 et 25 % des personnes qui, sur la vie entière, souffrent ou ont souffert de symptômes en lien avec des dysfonctionnements psychologiques.
C’est sans doute la raison pour laquelle, ces troubles, qui touchent à peu près toutes les familles de près ou de loin, intéressent autant le public comme le démontre leur forte médiatisation.
Il faut insister sur le formidable mouvement qui s’est développé autour de cette affection ces dernières décennies tant sur le plan de la connaissance des troubles que sur celui de leur prise en charge thérapeutique.

Ce blog permettra d’aborder quelques-unes des questions relatives à cette spécialité et essaiera de mettre en valeur ce que peut y apporter la médecine thermale en tant que thérapeutique.

Publié le 31 décembre 2014

Modifié le 9 mars 2015