92019Juil

Qualité de vie des aidants

Projet pour la qualité de  vie les aidants

Mandaté par le premier ministre en septembre 2018, Dominique Libault, conseiller d’état a piloté une concertation nationale sur le sujet du grand âge et de l’autonomie.

Au terme de 4 mois de travail, un rapport comprenant 175 propositions a été remis à la Ministre des solidarités et de la santé.

Dans ce large rapport, il a été notamment question de la qualité de vie des aidants qui doit être davantage prise en compte.

L’objectif de ce rapport

L’objectif est de maintenir les séniors le plus longtemps possible en situation d’autonomie et de vie au domicile.

Pour cela, il est essentiel de s’occuper des aidants qui présentent très souvent des états d’épuisement, des troubles du sommeil et des états dépressifs.

La situation d’aidant familial est reconnue depuis 2005.

Un retraité sur trois et un actif sur cinq sont aidants.

Au total, entre 8 et 11 millions d’aidants existent dans la société.

En mars 2019, le Sénat a été adoptée une loi sur la reconnaissance des aidants. Ainsi, la conférence des financeurs doit financer des actions apportées aux aidants.

La loi Essoc

La loi ESSOC prévoit de créer une nouvelle fonction, ayant pour objectif de créer des plateformes de relayeur.

Ces plateformes permettraient d’assurer le répit des aidants.

Ainsi les aidants pourraient être pris en charge dans des structures spécialisées.

Structures qui permettraient de traiter leur état d’épuisement ou de burn-out.

Saujon

A Saujon, nous développons actuellement des programmes pour permettre à ces aidants épuisés de profiter, sur des séjours courts de 5 jours, ou plus long, d’un véritable répit, assurant non seulement la réduction de leur état de stress, mais également afin de les aider à réfléchir sur leur propre situation d’aidant, et prévenir d’éventuelles rechutes potentielles.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués *